21 novembre 2010

Savoir ce qu'on veut...

Les gens, 

encore un p*tain de weekend de passé à essayer de travailler sans vraiment y arriver, à essayer de m'avancer sans vraiment y arriver, à essayer d'aimer ce que je fais sans vraiment y arriver...je deteste les weekend avec une ferveur sans nom!! 

Avant de commencer le PGCE j'étais sure de vouloir être prof en primaire, j'étais sure que j'allais pouvoir faire une différence, avoir un impact positif, être une source d'inspiration...4 semaines de stage plus tard et c'est la grosse déconvenue!!

Déjà je suis loin d'avoir un quelconque impact sur qui que ce soit à part moi-même pour le moment et je peux vous dire que je me rate pas!! Jusqu'à il y a peu je ne comprenais pas pourquoi on me disait tout le temps que j'étais trop dure avec moi-même...aujourd'hui je comprend mais pas dans le sens où les gens me le disent.

Les gens me disent que je me juge trop durement, que je suis ultra exigeante...ce n'est pas le cas, si j'étais vraiment exigeante avec moi-même, si j'avais de vraies attentes, mon boulot serait fait en temps et en heure et même je m'en trouverai plein à faire en plus, j'aurais plein d'idées pour rendre mes leçons intéressantes et je trouverais ou fabriquerais plein de ressources à utiliser en classe. 

Ce n'est pas le cas.

La plupart du temps je n'ai pas d'idée ni d'envie, trouver les ressources me soule et les organiser me prend des heures et des heures.

Mon stage ne me passionne carrément pas, j'y vais à reculons et les gamins me soulent la plupart du temps.

Non, la partie où je suis trop dure avec moi-même c'est celle où je me dis que j'ai pris cette décision et que je dois m'y tenir, que c'est de ma faute si je me retrouve là où je suis maintenant et que je dois en assumer les conséquences. Que c'était bien beau d'avoir de grandes envies, de grandes idées, une haute opinion de moi-même, l'impression de pouvoir tout faire parce que je suis moi et que je crois savoir mieux...mais que maintenant que je suis bien dans la merde vu que j'ai payé cette formation, que j'ai pas trop d'autre idée de ce que je peux faire il faut que j'en bouffe jusqu'au bout.

Là c'est être dure avec soi parce que personne ne me dit ça à part moi-même. Personne ne me dit que c'est de ma faute, personne ne me dit que j'aurais dû y reflechir à deux fois avant de vouloir changer le monde et le système...juste moi.

La vérité c'est que le système me bouffe à petit feu...que je n'en vois pas le bout, que je sais que je ne suis pas à la hauteur de mes attentes et qu'au lieu d'y remédier je me morfond et je me trouve des excuses.

La vérité les gens, c'est que je sais pas ce que je veux...et quand je sais pas ce que je veux je suis une cocotte minute qui peut tout envoyer valser et aller voir ailleurs si j'y suis... et en ce moment je lorgne du côté du Canada...

Ce PGCE me sors par les trous de nez, le système éducatif n'a aucun sens à mes yeux, passer toute une journée à presser les gamins pour qu'ils retiennent quelque chose d'une leçon de 40 minutes ça ne me plait pas, leur demander le minimum et les encourager à longueur de temps à tel point que ça perd tout son sens, ça ne me plait pas, devoir remplir des tas de papiers en des tas d'exemplaires que personne ne lit ça ne me plait pas...

Bref encore une fois j'en arrive à me demander ce qui ne va pas chez moi...éternellement insatisfaite, jamais impliquée à fond dans quoi que ce soit, jamais liée à un endroit ou un job plus d'un an...c'est quand même pathétique!!

Bref les gens c'est une peu mon état d'esprit en ce moment: je me demande bien ce que je vais faire de moi.

 

Bon sinon, parce que c'est quand même l'intérêt du blog, le résumé de la semaine vite fait:

Lundi j'ai observé ma CT donner un cours de maths et j'ai pu voir que malgré des explications claires sur la moquette, une fois à leurs tables les gamins n'avaient en fait rien calé. Ensuite j'ai observé la dputy head leur faire cours d'anglais sur les contes traditionnels et j'ai juste été soufflée par le fait qu'elle a quasi fait toute la leçon en chuchottant et qu'elle transpirait tellement d'autorité juste par sa présence qu'aucun des gamins n'a mouffeté! impressive!

La fin de la journée je m'en rappelle pas.

Le mardi on a eu INSET sur les techniques d'écriture par Alan Peat himself.  Oui il est intéressant, oui il a plein de bonnes idées, oui il se la pète pas mal non plus!!

Le mercredi normalement Sheila devait venir m'observer mais je suis arrivée à l'école, j'ai vomi, je suis rentrée.

Je sais juste que Sheile les a appelé pour dire qu'elle était pas contente de comment ça se passait, que je devais normalement faire 70% de cours bla bla bla, ils ont dit qu'ils pouvaient pas me donner plus de 50% pour le moment. Sheila a accepté à condition que d'ici la fin du stage ça passe bien à 70%,que je reçoive de l'aide pour les planning et qu' on m'observe et qu'on me donne du feedback pour mes leçons....à suivre.

Jeudi j'ai tenté de faire une leçon sur les "simile" en anglais (les comparaisons et métaphores) et je me suis plantée: les gamins n'ont pas pigé et comme ils s'étaient fait engueulés toute la matinée par la supply pendant qu'on avait PPA (le temps de préparation) ils étaient super énervé. Du coup j'ai bien réussi à les calmer à base d'exigeances claires et de temps de silence ( ce que la lunch supervisor à adoré quand elle entrée dans la classe!!) mais j'ai rien pu leur apprendre...en même temps j'étais pas très claire sur les explications alors c'est un peu normal qu'ils aient rien calé.

la fin de la journée je ne m'en souviens pas trop non plus...

Le vendredi j'ai fait les phonics, c'était pas trop mal, les gamins ont bien compris que quand on ajoutait-er à un verbe ça le transformait en nom et on a aussi pu en déduira la règle...mais bon ils savent quand même pas vraiment ce qu'est un verbe alors des fois c'est un peu compliqué.

Ensuite j'ai refait ma leçon de littérature et je me suis crashée en flammes! les gamins ont encore une fois passé 40 minutes sur le tapis a essayer de ma faire plaisir en me bombardant d'adjectifs et de phrases super intéressantes mais de comparaison et de métaphores point du tout! le souci c'est que malheureusement c'était la première leçon où ma CT m'observait officiellement...Je me suis consolée quand la supply de l'autre year 2 m'a dit qu'elle n'avait pas réussi non plus...

Le soir  elle m'a fait un vrai feedback et une vraie analyse de ma leçon et là j'ai compris pourquoi rien n'avait été comme j'avais prévu! Pour une fois j'étais contente, parce que suite à ça (bon après m'avoir quand même balancé que je devrais mieux maîtriser mes QTS et savoir lesquels je dois travailler au vu de mes leçons précédentes...heu sans observation ni feedback?? oui les gens je lui ai dit!) elle m'a donné de vrais targets à travailer pour m'améliorer!

Du coup voilà cette semaine je sais que je dois améliorer mon timing et travailler mes questions, utiliser le flipchart pour modeller l'écriture attachée plutôt que d'utiliser le tableau intéractif, et enfin toujours montrer l'exemple de ce que je veux apprendre au gamins dès le départ et ne pas vraiment attendre que ça vienne d'eux parce qu'ils ne devineront pas.

Je suis aussi en charge du planning de littérature (que j'ai fait et envoyé) du planning PSHE (tout le bien être, la coopération, la citoyenneté etc.)  (que je n'ai pas encore fait) et je vais être observée par la assistant head dès demain matin, et pas ma tutrice mercredi après-midi...autant vous dire que je n'ai pas envie d'y aller, mais alors pas du tout!!

Honnêtement, comme c'est novembre et que je suis fatiguée et qu'il fait tout moche et que mon stage n'est pas exactement le meilleur de tous les temps, je me force à continuer pour ne pas regretter...mais si mon prochain stage ne m'apporte pas plus de joie et de satisfaction j'arrêterai cette torture et j'irai bosser à plein temps à l'AF tout en prenant les infos pour faire autre chose! Voilà c'est dit, il se peut que je ne continue pas le PGCE et il se peut que finalement je ne devienne pas prof...c'est comme ça!

Posté par Candyspikey à 20:29 - - Permalien [#]